bOOmbay !!

lundi 21 avril 2008

Le trek jusqu'à Sandakphu (enfin des photos!)

Eh oui, ça va faire plus d'un an maintenant, nous avions entrepris un trek proche de Darjeeling dans l'Himalaya entre l'Inde et le Népal pour rejoindre Sandakphu à 3636m d'altitude quand même. Bref je ne vais pas vous refaire le récit de cet épisode épique de notre séjour en Inde (que l'on avait déjà fait sur le blog à l'époque ici) qui restera bien sûr à jamais gravé dans nos mémoires, mais juste vous en donner un peu plus avec cette fois des photos. En fait, pendant cette randonnée, avec le froid, notre appareil ne marchait plus vraiment, et nos compagnons de fortune, deux australiens, avaient eu plus de chance avec le leur. Bref, ils nous avaient bien sûr promis de nous renvoyer ces photos à leur retour. Mais bon, il aura fallu les relancer voire même les tracker sur Facebook pour finalement enfin obtenir ces photos un an après. On a donc pu se replonger dans cette aventure et se rendre compte qu'on avait des têtes bien allumées... En voilà donc une petite sélection pour vous:

Donc nous un peu au bout du rouleau, bloqués par la neige chez l'habitant prêt à se réchauffer avec de la bière tibétaine qui fermente direct dans le verre en bois!

Encore nous le lendemain matin prêts à gravir Sandakphu munis de notre papier d'alu en guise de protection pour les yeux (et ça marche!)

La belle équipe, comme vous le voyez, la poudreuse nous arrivait jusqu'au genou en fait...

Et le truc assez magique quand même, des yaks qui ouvraient notre chemin.


Quelques autres photos de cette expédition sur le set Flickr ici.

samedi 17 février 2007

Trek dans l'Himalaya


On le savait avant de partir, ce n'était pas la bonne période. Mais pas à ce point... Pour faire rapide, on devait partir pour un trek de 3-4 jours, finalement ça a duré 5 jours et dans de sacrées conditions... On a en permance navigué entre l'Inde et le Népal. Il faut dire que depuis Darjeeling, on se sent plus au Népal ou au Tibet qu'en Inde... Le premier jour il ne faisait pas beau mais ça allait (enfin on ne voyait pas à plus de 10m). Le soir, on rencontre deux Australiens au coin du feu qui deviendront nos compagnons de galère tout le long. On se remet en marche le lendemain, il faisait beau, on avait pu voir la 3ème plus haute montagne du monde, le Kangchenjunga ! On arrive le midi à notre point de chutte et il se met à neiger bien comme il faut. Impossible de repartir. Il faut savoir que tous les refuges dans lesquels nous nous sommes arrêtés sont dépourvus d'électricité, d'eau chaude et de chauffage. Il arrivait meme que les piaules dans lesquelles nous dormions communiquaient directement avec l'exterieur... Sympa quand les températures sont négatives ! Enfin les locaux étaient très accueillants et ils vivent toute l'année comme ça eux. On a découvert leur secret ceci-dit, bière tibétaine dès le matin (un brevage chaud où les grains macèrent à même le récipient), viande de Yak le midi et Rhum le soir ! On passe donc la soirée en s'adaptant à leur régime, le lendemain c'est pire que tout. Il ne s'arrêtait pas de neiger, tous les moyens de communications étaient bloqués... On était donc aussi coincé. Il etait impossible de mettre le nez dehors ou juste pour une petite bataille de neige avec nos amis Australiens, dont un des deux qui découvrait la neige pour la première fois! On était très content les moments où avait le droit à un peu de feu pour nous réchauffer entre deux parties de cartes toujours avec les Australiens (on s'est presque fait à leur accent). Dur dur... Il faut savoir qu'ils n'avaient pas eu autant de neige depuis 4 ans en fait. Le lendemain, ô miracle, il fait un temps magnifique... Malgré l'épaisseur de neige, on décide de tous partir tenter l'ascension prévue et atteindre Sandhakpu à 3636 m d'altitude. On a de la neige jusqu'aux genoux voire jusqu'a la taille tout le long... Heureusement l'armée (soit deux gardes en bottes imperméables) est passée devant nous et nous pouvons suivre leurs pas. Arrivés en haut, nous avons quand même une vue magnifique sur le Kangchenjunga et même l'Everest! Mais on décide de repartir assez vite pour redescendre par peur de nouvelles chuttes de neige. On avait 9 km à faire dans l'après midi, ce qui peut paraître facile avec des conditions normales. Mais on marchait toujours dans une poudreuse incroyable. Mais nos pires ennemis ont finalement été... les bambous. Ils avaient ployés sous le poids de la neige et il fallait donc dégager le chemin avant de pouvoir passer. En plus, étant les premiers et seuls de la journée à faire le chemin, il fallait bien que quelqu'un ouvre la voie et ça, c'est super crevant, surtout quand c'est toujours le même qui le fait (encore une histoire de status indienne illogique)... Bon on a commencé à flipper un peu quand on nous a dit à 17h qu'on avait juste fait la moitié du chemin et qu'on a compris qu'on allait devoir marcher de nuit. On n'y voyait plus rien, on glissait tout le temps parce que la neige était moins épaisse, on tombait chacun très fréquemment. En même temps, on n'avait pas le droit de trop flancher si on voulait y arriver. Nos deux grands australiens étaient aussi complètement à bout de force et de nerfs (sans oublier qu'il avaient payer 500 dols chacun quand nous on a payé presque 10 fois moins en se débrouillant sur place). Enfin, au moins, avec nos guides, on savait qu'on ne se plantait pas de chemin. Bon voila, on est arrivé quand même en ayant marché de 8h30 a 19h30 avec une toute petite pause de 30 min pour avaler des noodles minutes, histoire de nous rechauffer un peu... Le lendemain on a juste fait 1h45 de marche pour finir (en fait 14 km, la meme chose que la veille presque...) puis on a finit par 5 fabuleuses heures de jeep pour rejoindre Darjeeling apres avoir attendu 2h le depart de la jeep dans un "restaurant" où on a été content de trouver une télé pour nous occuper... On s'en souviendra de cette escapade en tous cas...
Au fait notre billet de retour vient d'être confirmé, on rentre le 26 février...!

vendredi 9 février 2007

Calcutta (Kolkata)


Eh oui, Calcutta, c'est bien la cité de la joie et tout ce qui va avec...Pourtant cette vision très pauvre de la ville est de plus en plus fausse et on a vite été surpris. On a d'ailleurs directement apprécié le centre-ville au patrimoine anglais plutôt bien conservé et utilisé. Calcutta a été la capitale du British Raj en Inde jusqu'en 1912 et il y a de très beaux restes. En plus c'est la ville culturelle de l'Inde et pour ne rien gâcher ils sont assez porté sur la gastronomie. On trouve du coup des bons restaus dont certains qui n'ont pas bougé depuis les 60's ou presque...Une particularité aussi par rapport au reste de l'Inde c'est la dernière ville où il reste des rickshaws (genre charrette) tirés par des humains (comme dans la cité de la joie tout juste ça n'a pas bougé à ce niveau) mais aussi la première ville indienne avec un métro. On a aussi été assez surpris ce matin dans le principal parc de la ville où des troupeaux entiers de moutons paissaient tranquillement sur fond de building ! On a visité un palais complètement dingue, le Marble Palace construit par un indien fou d'art victorien et collectionnant donc toutes statues et autres bibelots du style. Ca donne un palais à moitié à l'abandon aujourd'hui, toujours habité en partie par la famille héritière mais surtout rempli de statues, tableaux et autres sans liens...On visite le tout en plus avec un pseudo guide après avoir du rincé le garde à l'entrée qui porte quand même une lance. Voilà bref toujours Incredible India ! Demain plus d'une journée de train et de jeep pour rejoindre Darjeeling et les montagnes de l'Himalaya. Vous ne serez plus jaloux, on va nous aussi se les cailler.
ps: désolé pour la photo, c'est la seule qu'on a eu le temps de transférer...des photos plus représentatives de la ville sont à venir...